Visioconférences juridiques de Pierre-Brice Lebrun 

destinées aux professionnels de l’action sociale et médico-sociale, du soin et de la dépendance du handicap, de la famille, de l’enfance et de la jeunesse

L’AUTORITÉ PARENTALE : BIEN EN COMPRENDRE LES MÉCANISMES POUR MIEUX LA RESPECTER
Le mercredi 6 avril 2022 de 9h30 à 12h30

VISIOCONFÉRENCE EN LIGNE

Organisée par la Ligue française pour la santé mentale (Paris)

Présentation détaillée à télécharger – Inscription 40 euros

Questionnaire besoins et difficultés des familles (loi 2005)

Bonjour,

Je suis étudiante en formation d’Éducateur de Jeunes Enfants et en contrat d’apprentissage dans un SESSAD qui accueille des enfants présentant un Trouble du Spectre Autistique (TSA). Dans le cadre de l’élaboration de mon mémoire d’étude, je réalise une enquête concernant l’accueil et l’accompagnement des enfants en situation de handicap et de leurs parents.

Ce questionnaire contribuera à mieux percevoir vos besoins en terme d’accompagnement, mais aussi les difficultés rencontrées en terme d’accueil dans certain lieu. En effet, les informations récoltées me permettront de cibler dans mon mémoire l’accessibilité et l’adaptation de tous les lieux dits « ouverts », suite à l’obligation de la loi 2005 en lien avec l’inclusion.

Les réponses resteront anonymes afin de préserver votre confidentialité.

Celui-ci regroupe 34 questions.

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSek1vaIZVAvOaxb62Yeh7UMdLavjiv3nIIUJTWOc1YjHQmrBg/formResponse

En vous remerciant de votre attention,

Hafsa MAHTAT

Invitation visioconférence handicap Dys mardi 25 janvier 2022

Depuis 2016, les associations AAD MP, APEDYS MP, ARTIES et DFD31 vous proposent chaque année un cycle de 4 conférences : « Les ANNUELLES ».

Celle du mois de janvier 2022 s’intitule : L’orientation, la formation et l’insertion professionnelle, le maintien dans l’emploi des adultes Dys. 3 sujets seront abordés à cette occasion :

  • la MDPH : quel soutien pour les adultes Dys dans ce domaine ? (présentation par une référente insertion professionnelle de la MDPH31) ;
  • le dispositif Emploi Accompagné : quel bilan au bout de 3 années, quelles évolutions et quelles perspectives pour les adultes Dys ? (présentation par un représentant de l’Entreprise Inclusive 31 et témoignage d’un adulte Dys) ;
  • le service Ressource Handicap Formation (RHF) pour la sécurisation du parcours de formation professionnelle des adultes Dys.

En raison de la situation sanitaire, cette soirée aura lieu en visioconférence le mardi 25 janvier 2022 de 19h à 21h30.

Si vous souhaitez participer à cette visioconférence, nous vous remercions de vous inscrire à l’avance en envoyant un mail à : dfd31@dyspraxies.fr

Vous recevrez le lien pour participer à la visioconférence (quelques jours avant celle-ci). Vous aurez la possibilité de poser vos questions à l’avance ou en direct.

Vous êtes intéressés par les Universités Populaires de Parents ?

Vous voulez en savoir plus sur les UPP ? Vous voulez créer une UPP ?

Au niveau local, une   Université Populaire de Parents (UPP) peut être créée par différentes organisations : associations, centres sociaux, villes, groupes de parents informels …

Chaque UPP est reliée aux autres UPP et est nécessairement en lien avec l’AF-UPP-IPC qui porte la coordination méthodologique et l’animation du réseau. Elle vous accompagne dans la création et l’animation de l’UPP et organise chaque année des séminaires qui rassemblent tous les parents.

Une rencontre entre l’AF-UPP-IPC et les nouveaux porteurs de projets UPP va être organisée prochainement afin de se rencontrer et de vous présenter plus concrètement cette démarche et les modalités pour vous y engager.

Avec la participation de parents des UPP

et de représentants de l’AF-UPP-IPC.

Plus d’infos au 06 80 41 28 75 ou 

au contact@upp-initiatives-parentales-citoyennes.org

Plus d’info

Ascension de la société inclusive sur son versant handicap – Ness

[ANALYSE] La route vers la société inclusive est encore longue. Les termes sont entrés dans le vocabulaire courant des politiques publiques depuis quatre ans, mais le Comité des Droits des personnes handicapées de l’ONU regrettait récemment la persistance d’une « discrimination structurelle » en France. Qu’en disent les associations et que font elles sur le terrain ? Réponse dans cet article de Ness, édité par Chorum

La programmation de la prochaine séance Ciné-ma Différence

Dimanche 16 janvier 2022- 15h – La panthère des neiges – Films sous-titrés SME (pour sourd et malentendants)

Bande annonce:

https://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19594630&cfilm=292598.html

Séance suivante le dimanche 13 mars – Programmation non arrêtée

Tarif unique : 4€50

Parking gratuit de 80 places face au cinéma

Les séances ciné-ma différence proposent des films en VF, 2D, sans effets stroboscopiques, sans publicités, ni bandes annonces, le son et la luminosité de la salle sont gérés manuellement tout au long de la projection afin de les adapter au mieux au public sensible.

Dans ces séances inclusives, les porteurs de tout type de handicap sont les bienvenus.

La salle est équipée d’une boucle magnétique et, du système Audio-Everywhere permettant d’accéder à un son amplifié pour les malentendants ou à l’audiodescription pour les malvoyants.

5 places GIC sont facilement accessibles par l’entrée principale, le cinéma est aux normes PMR.

Des bénévoles accompagnent ces séances afin d’accueillir et d’assister au mieux l’ensemble des spectateurs.

Réservation indispensable pour les groupes et personnes en fauteuil non transférables à

cinelelumiere.cinemadifference@gmail.com

livret_questions-reponses

plaquette FRANCE_2017_light

Le dernier bulletin d’info de l’Equipe Relais Handicaps Rares Midi-Pyrénées.

Vous trouverez dans ce bulletin d’information :

–         Un retour sur notre participation aux Journées Ville et Handicap de la mairie de Toulouse

–         La poursuite du projet de chiens-guides pour personnes sourdaveugles signantes

–         L’actualité des Dispositifs d’Appui à la Coordination (DAC) en Occitanie

–         Les retours de la dernière sensibilisation aux Communications Alternatives et Améliorées (CAA),

–         L’actualité du ROSEAU des CAA, notre Communauté de Pratique impulsée et animée par l’Equipe Relais

–         L’actualité épilepsie et handicap (recherche-action NEXTHEP et lancement de la Communauté de Pratique)

Nous vous informons également d’actualités nationales en lien avec les handicaps rares :

–         La présentation d’un guide des communications tactiles (CRESAM)

–         La prise en compte de la surdicécité dans le cadre d’un groupe de travail national

–         Un lien vers le rapport IGAS sur la transformation de l’offre

–         Une synthèse du cahier des charges des Communautés 360 diffusé le 30 novembre 2021

Bulletin N° 18 – Décembre 2021

Convention CNAM-UNAF Unis pour favoriser l’accès aux soins des familles

Marie-Andrée Blanc, Présidente de l’Unaf, et Thomas Fatôme, Directeur général de la CNAM, ont signé, le 9 novembre dernier, une convention nationale cadre, visant à augmenter les coopérations entre les deux réseaux pour favoriser l’accès aux soins des familles et améliorer le recours aux droits.

Cette convention vient en complément de l’action de représentation des familles qu’exercent l’Unaf et les Udaf au sein du conseil de la Cnam et des conseils des CPAM depuis 2004 et les Uraf au sein du conseil des CARSAT.

3 publics prioritaires

Les axes de développement de collaboration entre les deux institutions concernent trois publics privilégiés :

  • Les personnes bénéficiant d’une mesure de protection, pour lesquelles il est constaté des difficultés sur l’accès et le maintien des droits, notamment avec le développement de l’outil numérique.
  • Les aidants familiaux, pour lesquels il existe des enjeux de prévention en santé, de lutte contre l’épuisement (qui peut avoir un impact sur l’emploi) et de lutte contre les reports ou les renoncements aux soins (du fait des difficultés à être remplacés auprès des personnes qu’ils accompagnent).
  • Les familles monoparentales, pour lesquelles il est constaté une rupture dans le parcours de soins, lors de la séparation du couple, ou lors l’entrée dans une situation de fragilité financière (comme le démontre notre enquête sur la santé des parents solos[1]).