Une plate-forme nationale de soutien aux familles ayant un enfant en situation de handicap

Sous l’égide du Secrétariat d’Etat aux Personnes Handicapées

Une plate-forme nationale de soutien

aux familles ayant un enfant en situation de handicap

Dans un contexte de crise sanitaire sans précédent, le Président de la République nous a appelés à nous protéger et à protéger nos proches pour limiter la propagation du Coronavirus Covid-19. Mais il nous a invités, dans le même temps, à inventer de nouveaux liens de solidarité, et particulièrement auprès des personnes les plus vulnérables.

 Dans cette période de confinement nécessaire, les parents ayant un enfant en situation de handicap, plus que tous les autres, sont particulièrement exposés à l’isolement et à l’épuisement physique ou psychologique.

 C’est pourquoi, sous l’égide du Secrétariat d’Etat aux Personnes Handicapées, la Fédération Nationale Grandir Ensemble lance, à compter du lundi 23 mars 2020, une plate-forme nationale d’écoute, d’aide et de soutien aux familles ayant un enfant en situation de handicap, avec quatre objectifs :

 – permettre aux familles, notamment monoparentales, de bénéficier de quelques moments de répit, par une intervention de professionnels habilités à leur domicile, pour leur permettre de se reposer, de faire leurs courses, de consacrer du temps au reste de la fratrie ;

 – permettre aux familles ne pouvant pas quitter leur domicile, de bénéficier d’une aide de volontaires pour faire leurs courses de première nécessité ;  

– proposer aux familles des espaces d’écoute ou de conseil éducatif à distance pour surmonter les phases plus difficiles ;

  – accompagner les personnels soignants ou ayant une activité vitale pour le pays, lorsqu’ils sont eux-mêmes, parents d’un enfant en situation de handicap afin de trouver une solution de garde adaptée aux besoins spécifiques de leur enfant.

Les missions de cette plate-forme s’inscrivent en complément des mesure déjà prises par l’Etat et ne substituent pas aux missions des établissements médico-sociaux qui assurent une continuité d’accompagnement auprès des familles. Elle agit en complémentarité des dispositifs existants, en coordination avec les autres réseaux ou chaînes de solidarité qui se mettent en place, et dans le strict respect des règles sanitaires en vigueur.

Les familles peuvent contacter l’équipe de la Plate-forme TOUS MOBILISES, du lundi au samedi (de 9h à 12h et de 14h à 17h)

0 805 035 800 (numéro d’appel gratuit)

www.grandir-ensemble.com

Au nom de toute l’équipe de la Plate-Forme TOUS MOBILISES, je vous remercie de bien vouloir diffuser cette information dans vos différents réseaux.

Bien cordialement,

Laurent THOMAS

Délégué Général de la Fédération Nationale Grandir Ensemble

La continuité de service du Conseil Départemental

Dans ce contexte exceptionnel de crise sanitaire nationale, le Conseil départemental de la Haute-Garonne, chef de file de l’action sociale, reste pleinement mobilisé afin de poursuivre ses missions de solidarités envers les publics les plus fragiles et s’engage au maintien des prestations sociales durant le confinement.

Les prestations sociales versées mensuellement par le Conseil départemental de la Haute-Garonne – Allocation Personnalisée d’Autonomie, Prestation de Compensation du Handicap, Revenu de Solidarité Active – sont maintenues pour l’ensemble des bénéficiaires tout au long de la période de confinement. Cela concerne en Haute-Garonne 30 000 personnes âgées, 10 000 personnes en situation de handicap et 36 000 personnes sans emploi.

Afin d’assurer la continuité du service public vers les plus fragiles, tout en respectant les mesures de confinement nécessaires à la protection de la santé de ses agents et de la population, la collectivité a également mis en place une nouvelle organisation de ses services sociaux.

Les MDPH

Les équipes de la MDPH sont à votre disposition de 8h15 à 12h15 et de 13h15 à 16h45 pour répondre à vos besoins :

D’autre part, sur le site internet, vous pouvez :

Les Maisons des Solidarités

Les MDS se sont organisées pour vous répondre
Zone de Toulouse :
  • au 05 34 57 35 01 pour les MDS de Bonnefoy, Minimes, Rangueil, Soupetard, Centre et Borderouge.
  • au 05 34 57 35 80 pour les MDS de Bagatelle, Empalot, Faourette, Pont-Vieux et Basso-Cambo.

Zone du  Nord toulousain :

  • au 05 61 71 03 50 pour les MDS de Blagnac, Colomiers, Tournefeuille, La Salvetat, Aucamville, Bouloc, St-Jean, Frouzins
Zone du Lauragais :
Zone Comminges Pyrénées :
  • 05 62 00 98 10 pour les MDS de Saint-Gaudens, Salies du Salat, Cierp-Gaud, Cazères et Carbonne

Numéro Enfance en danger : 0800.31.08.08

du lundi au vendredi – de 8h30 à 17h30 – SNATED (numéro national enfance en danger) : 119

Contacter la Maison des Adolescents : 05 34 46 37 64 – du lundi au vendredi – de 10h à 12h et de 14h à 17h

Permanence téléphonique sur l’accès aux droits sociaux : 05.35.33.42.35. de 9H à 12h et de 14h à 16h

Permanence téléphonique Enfance Famille : 05.34.33.41.66. de 9H à 12h et de 14h à 17h

Permanence téléphonique Etablissements Personnes âgées et Personnes en situation de Handicap :  05 34 33 12 73

Permanence téléphonique services d’aide à domicile : 05 34 33 40 48

Permanence téléphonique prestations des personnes âgées et des personnes en situation de handicap :  05 34 33 39 58 ou 05 34 33 39 34

Pour toute autre question des usagers : Standard du Cd31 05.34.33.32.31  Possibilité de saisir le département par mail : cd31@cd31.fr

 

PLUS D’INFOS

Communiqué de la SNCF

« Madame, Monsieur,

Dans le contexte de crise sanitaire du COVID 19 et des consignes édictées par les pouvoirs publics, nous sommes au regret de vous annoncer que nous ne serons plus en mesure d’assurer les services de réservation et d’assistance en gare aux personnes en situation de handicap et à mobilité réduite à compter du mercredi 18 mars.  En effet, dans le cadre de cette prise en charge, nos personnels ne sauraient respecter les gestes barrières, et notamment le maintien d’une distance suffisante. Nous vous prions de nous en excuser et soyez assurés que notre service sera rétabli dans les meilleurs délais dès que le stade 3 aura été levé. »

Le groupe SNCF

Déclaration universelle des droits de l’enfant « illustrée »

À l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant du 20 novembre, les Éditions du Chêne sortaient un ouvrage illustré qui reprend des extraits de la déclaration universelle des droits de l’enfant. L’objectif ? Expliquer aux enfants de manière simple et accessible en quoi consistent leurs droits fondamentaux.

Se construire une identité, grandir au sein d’une famille, aller à l’école, manger… Pour beaucoup d’entre nous, ces choses de la vie semblent totalement naturelles et il paraît impensable que nos enfants n’en bénéficient pas. Pourtant, 9 millions d’enfants meurent chaque année dans le monde avant leur cinquième anniversaire, 51 millions de naissances par an ne sont pas enregistrées et 101 millions d’enfants ne sont pas scolarisés, rappelle l’Unicef.

« La Convention concerne tous les enfants. Si tu as moins de dix-huit ans, tu es un enfant et tu es donc protégé par cette convention ». L’album Déclaration universelle des droits de l’enfant illustrée s’ouvre sur un extrait du premier article de La Convention internationale des droits de l’enfant, adoptée le 20 novembre 1989 par l’ONU. Divisé en deux parties, le livre propose un texte adapté pour les enfants à partir de 10 ans qui reprend les 42 premiers articles de la convention. La seconde partie est consacrée aux adultes et propose l’intégralité des articles établis par la Convention internationale des droits de l’enfant.

Dans cet ouvrage crée par un collectif de 30 illustrateurs jeunesse, des dessins colorés, oniriques et pleins de poésie accompagnent chaque extrait d’article de la convention. Des phrases simples, mais percutantes auxquelles les enfants peuvent facilement s’identifier. Le livre est complété par de nombreuses citations d’écrivains (Victor Hugo), de philosophes (Phytagore), ou d’illustres pédagogues (Maria Montessori).

 

7 livres à offrir aux enfants pour déconstruire les stéréotypes de genre

En quête de cadeaux ludiques et éducatifs pour enfants voici une petite liste de livres jeunesse affranchis des normes de genres. Pour mettre aux enfants des étoiles dans les yeux… Et un solide esprit critique dans la tête. Voici quelques livres qui parlent de genre, d’éducation différentielle, d’identité, d’expression, de famille, des livres qui parlent des enfants aux enfants.

N’hésitez pas à nous envoyer d’autres références que vous avez déjà eu l’occasion de lire.

Un jour mon prince viendra… Ou pas

De Sandra Nelson et Rémi Saillard, ed. Gautier Languereau,

A partir de 3 ans

 

 

 

Le garçon sorcière

Molly Knox Ostertag

8-12 ans

 

 

 

 

Ni poupées ni super-héros

A partir de 4 ans

De Delphine Beauvois et Claire Cantais, ed. La ville brûle

 

 

 

Vive la danse

A partir de 4 ans

De Didier Lévy et Magali Le Huche, ed. Sarbacane

 

 

 

Le prince et la couturière

Jen Wang

À partir de 8 ans

 

 

 

 

Le crayon magique de Malala

Malala Yousafzai, Kerascoët

5 à 9 ans

 

 

Le chat qui est chien

partir de 5 ans

D’Alex Cousseau et Charles Dutertre, ed. Le Rouergue

 

 

 

 

Mes deux papas

Juliette Parachini-Deny, Marjorie Béal

À partir de 4 ans

 

 

Les jolies filles

Stacy McAnulty, Joanne Lew-Vriethoff

3 ans et plus

 

 

Anatole qui ne séchait jamais

Stéphanie Boulay, Agathe Bray-Bourret

Tous âges

 

 

 

 

Tu peux

Élise Gravel

Tous âges

Disponible sur le site Internet de l’auteure

 

ATELIER CIRQUE de l’Esperluette

L’Esperluette propose un atelier cirque à la salle « LARROUSSINIE » avenue de Bayonne 31240 l’Union , au milieu des stades au bord du lac de l’Union . 
Il y a un très grand parking le long des stades.
Les autres dates planifiées sont : 18 janv, 1 et 29 fév, 7, 21 et 28 mars
 

Lien vers la page de l’atelier Cirque                Et pour vous y rendre, c’est ICI

Stage de natation, J’apprends à nager

Ce stage de natation se déroulera du lundi 10 février au vendredi 21 février inclus.
Heure d’arrivée des participants : 10h30
Durée de la séance : 45 minutes – Fin de la séance : 11h30

Sur la base du volontariat, les séances permettront l’accueil de 5 à 10 personnes (garçon ou fille) en situation de handicap physique et/ou sensoriel et résidant
sur le département de la Haute-Garonne. Selon le nombre d’inscrits, il est possible d’élargir aux adultes en situation de handicap ne sachant pas nager.
À la fin du stage, les participants passeront le test sauv’nage et repartiront avec le diplôme.


Vous trouverez ICI la fiche d’inscription à retourner à l’adresse suivante :
CD Handisport 31 – Maison des Sports,
190 rue Isatis, 31670 LABEGE

Date limite d’inscription : 10 janvier 2020

Pour information,

A destination des 6-20 ans, voire des plus âgés.
Pour ceux qui ont des problématiques de transport, vous pouvez vous rapprochez du
CDH31 cd31@handisport.org ou (0)6 15 43 52 89 pour connaître les modalités de transport qui peuvent être mises en places pour vous faciliter ou permettre la participation à ce stage.

Les nouvelles acquisitions du CRA MP

Les troubles du spectre de l’autisme : guide explicatif pour les familles. AMESTOY, Anouck; GRIFFE, Claire ; LELOUCHE, Claire ; CRESTE, Françoise ; LABORDE, Alice ; SE-GARRA, Stéphanie. – Bordeaux : CRA Aquitaine, 2019. – 39 p. : ill.Ce guide s’adresse aux parents qui ont un enfant ayant reçu le diagnostic de TSA.

Il a pour objectif de soutenir les parents, de les informer, de leur apporter un éclairage sur leurs droits et les aides administratives et de les conseiller.
De plus, il a vocation à montrer aux parents qu’ils ne sont pas seuls.
Ce guide est un outil qui se veut être à la portée de tous les parents, en étant accessible, facile et agréable à lire. Il peut être remis aux parents lors d’un entretien de diagnostic ou d’accom-pagnement et devra être accompagné d’explications orales. [avant propos]

 

Accueillir un AESH dans l’école : guide d’entretien et de présentation. – Paris : Mi-nistère de l’Education nationale et de la jeunesse, 2019. – 15 p.

Ce document est un guide à destination des directeurs d’école pour conduire l’entretien d’ac-cueil d’un accompagnant d’élève en situation de handicap(AESH), nouvellement affecté dans l’établissement prévu dans la circulaire n°2019-088 du 5-6-2019 « Pour une École inclusive ». Cet entretien d’accueil doit permettre à l’AESH de prendre ses premiers repères et d’établir les premiers liens avec les équipes et les élèves en situation de handicap à accompagner. Il est essentiel pour marquer son appartenance à la communauté éducative. L’expérience montre que l’AESH n’a souvent qu’une connaissance limitée des acteurs de l’éducation nationale et de leurs missions respectives. Pour réussir l’accompagnement des élèves en situation de handicap, un travail de partenariat entre l’AESH et les différents intervenants de votre établissement doit donc se construire dans la compréhension des rôles et des missions de chacun. Le rôle du directeur, au moment de l’arrivée de l’AESH comme au cours de l’année scolaire, est essen-tiel. [avant-propos]

Plus d’infos sur les AESH

 

Les acquisitions du CRA MP – Nov 2019

À l’occasion des 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE)

Adoptée le 20 novembre 1989 par l’Assemblée générale de l’ONU, la Convention internationale des Droits de l’Enfant est le premier traité international à énoncer les droits de tous les enfants. Ratifiée par tous les Etats, exception faite des Etats-Unis, elle garantit la protection des droits de l’enfant en contraignant les Etats parties à respecter chacun de ses articles.

Plus d’infos sur : Le rôle de l’École dans la protection des droits de l’enfant


En France, le Défenseur des droits est l’organisation qui veille au respect des droits de l’enfant. Reconnu par le Comité des droits de l’enfant des Nations Unies, il s’assure du respect de « l’intérêt supérieur de l’enfant ».

À l’occasion des 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) et pour mener à bien sa mission de suivi des recommandations du Comité des droits de l’enfant des Nations Unies, le Défenseur des droits a créé un dispositif de consultation nationale. Il a pour objectif de recueillir les réflexions, propositions et recommandations d’enfants à propos de la mise en oeuvre de leurs droits en France. Pour inclure le plus grand nombre d’enfants possible, dont les plus vulnérables, le Défenseur des droits a mobilisé près de 50 associations luttant pour le respect des droits de l’enfant dans notre pays : 2 200 enfants, de 4 à 18 ans (avec une grande majorité de 8-14 ans) ont ainsi pu s’exprimer.


À l’occasion des 30 ans de la CIDE, UNICEF France s’associe à plus d’une trentaine d’associations, ONG et collectifs, réunis au sein d’une dynamique collective pour obtenir des engagements de la part des pouvoirs publics et faire en sorte que les droits énoncés dans la CIDE soient une réalité pour tous les enfants en France mais aussi que la France s’engage pour les droits des enfants au niveau international.

Plus d’infos sur https://www.unicef.fr/article/de-la-convention-aux-actes-unicef-se-mobilise-pour-les-30-ans-de-la-cide


Un joli livre pour expliquer aux enfants quels sont leurs droits : déclaration universelle des droits de l’enfant illustrée

Une vidéo

 

Garde d’enfant : revalorisation de l’aide financière pour les familles avec un enfant handicapé

Le montant maximal du complément de libre choix du mode de garde (CMG) est revalorisé de 30 % pour les familles ayant un enfant bénéficiant de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH).

Cette revalorisation s’applique aux gardes d’enfant effectuées à compter du 1er novembre 2019. C’est ce que prévoit en effet un décret publié au Journal officiel du 31 octobre 2019 suite à l’article 69  de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2019.

https://handicap.gouv.fr/les-aides-et-les-prestations/prestations/article/allocation-d-education-de-l-enfant-handicape-aeeh