Treize élus d’Occitanie alertent le gouvernement sur le manque de moyens alloués à la protection à l’enfance

Une lettre pour demander davantage de moyens pour les services de protection à l’enfance a été envoyée au Premier ministre, Jean Castex. Ce sont les 13 présidents et présidentes des Départements de l’Occitanie qui l’envoient, dont Kléber Mesquida pour l’Hérault.

Les 13 présidents et présidentes des Départements de l’Occitanie s’alarment des faibles moyens alloués à la protection des enfants dans la région. Dans une lettre adressée au Premier ministre, Jean Castex, les élus lui font part de leur « regret face à un manque d’investissement de l’État dans notre région. » Ils dénoncent notamment un « déficit de place et de ressources en pédopsychiatrie ». 

Autre point abordé dans la lettre : la politique menée vis-à-vis « des enfants en situation de handicap confiés à l’aide sociale à l’enfance » qui ne sont pas « pris en charge de manière adaptée. » Le président du Conseil départemental de le l’Hérault, Kléber Mesquida, assure « qu’il manque une vingtaine de places dans le département, ainsi que des familles d’accueil et des assistantes maternelles. » Ce manque d’effectifs était déjà dénoncé par des mouvements de grève des personnels de la protection de l’enfance qui ont eu lieu dans l’Hérault ces derniers mois.

En savoir plus sur FranceBleu

Autre article sur France 3 Occitanie